Lumières


Susy LAGRANGE 14501219

Filmer le quotidien

On englobe dans le terme de “Quotidien” les drames, problèmes, événements d’une très grande banalité qui touchent la plupart des hommes, tous les jours dans leur vie individuelle, familiale, sociale…

La lumière est le fil conducteur de mon quotidien, de ma journée. J’ai fait le constat que la première chose que l’on fait le matin est allumer sa lampe de chevet pour sortir du noir, de ces rêves , et la dernière chose que l’on fait le soir avant de dormir est d’ éteindre cette même lampe de chevet pour retourner au noir complet. Notre quotidien est donc rythmé par la lumière qu’elle soit naturelle ou artificielle.

Alors même que nous sommes encore plongés dans nos rêves, les veilleuses de nos appareilles numériques s’insinuent dans la nuit profonde. La journée débute par l’allumage rythmé des lumières de nos intérieurs. Puis nous ouvrons nos volets, et le soleil remplace nos lumières artificielles. Il fait apparaitre des ombres, des silhouettes dansantes contre les murs. Au cours de la journée la lumière émise par les écrans de nos appareilles numériques s’ajoute à la lumière naturelle. Au coucher du soleil les lumières artificielles restent seules et les lumières de la nuit prennent vie, les lampadaires, les phares des voitures, jusqu’au retour du noir complet lorsque nous nous endormons.